Immigrantes et sécurité économique

Les nouveaux Canadiens, immigrants ou réfugiés éprouvent souvent des difficultés en matière de sécurité économique. Le problème est encore plus grave chez les femmes nouvellement arrivées au pays.

Nous savons qu’environ 23 % des femmes immigrantes sont en situation de faible revenu. Ceci comparativement à 16 % chez les femmes nées au Canada. Toutes les recherches indiquent que les femmes à qui on appose l’étiquette d’immigrantes risquent d’être marginalisées en ce qui a trait aux offres d’emploi ou opportunités financières.

Ce genre de conclusions a incité le CÉF à préparer son rapport intitulé Moving Forward : Advancing the Economic Security of Immigrant Women In Canada, que vous pouvez lire au complet ici.

Buts

Ce rapport avait deux buts essentiels : tout d’abord établir la nature des obstacles auxquels font face les nouvelles Canadiennes en matière de sécurité économique, puis les conseillers sur les moyens de les surmonter.

Il aura fallu faire des recherches. Nous avons réuni des groupes de discussion composés de leaders d’organismes œuvrant directement avec les nouveaux Canadiens et leur avons demandé conseil pour guider nos observations. Nous avons également tiré profit des meilleures recherches sur le sujet.

Constatations

Nos recherches ont démontré que les femmes immigrantes ou réfugiées sont beaucoup plus affectées par les obstacles économiques que les femmes nées au Canada. Ces obstacles sont multiples, en voici quelques-uns :

  1. Emploi précaire ou à faible revenu
  2. Manque de ressources accessibles et abordables en soins pour enfants.
  3. Manque de logements accessibles et abordables
  4. Barrière linguistique
  5. Manque de reconnaissance des titres de compétences
  6. Manque de soutien communautaire

Globalement, nous avons remarqué que ces obstacles étaient exacerbés par la discrimination dont sont témoins les nouvelles Canadiennes, de même que par l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions pour compenser le manque de reconnaissance des titres de compétences et la difficulté du processus d’immigration.

Recommandations

Compte tenu des obstacles multiples, nos solutions étaient nombreuses. Nous voyons le problème dans son ensemble et nous savons qu’il reste beaucoup à faire pour remédier à la situation. Vu sous certains angles, le problème peut sembler insurmontable, mais la réalité est bien différente.

Nous avons pris des moyens efficaces pour aborder ces questions de manière intelligente et utile. Nous avons établi une feuille de route que nous comptons respecter au cours des prochaines années. Et le rapport en soi nous a fourni de précieux outils. Nous sommes en mesure de montrer aux politiciens les effets de leurs politiques sur la population et de les encourager à prendre les mesures nécessaires pour améliorer la situation de façon durable.